Image de couverture
Jocelyn Benoist
Séminaire

Aspects du réalisme

Organisé par Jocelyn Benoist (Paris 1, ISJPS, PhiCo-EXeCO, IUF)

Pour certains réalistes, le réalisme consiste à rappeler que le monde existe; pour d’autres,  aujourd’hui, à le nier farouchement. Au-delà de ces divergences spectaculaires, qui nourrissent le débat contemporain, le sens qu’il y a à se référer au réel en philosophie réclame à être élucidé.Trop souvent, la question se voit réduite à sa dimension épistémique. Or, si la notion de connaissance demeure évidemment centrale là où est mise en question notre capacité à accorder un sens au réel, il n’est pas sûr que ce dernier puisse se voir défini exclusivement en référence à elle. L’idée de réel paraît indissociable d’un certain nombre d’épreuves et de pratiques : de ce qu'on ou essaie de faire, de ce réel et des différentes façons qu’on a d’en assumer la charge ou,au contraire, de se le dissimuler. Le séminaire explorera ces différentes dimensions d’expérience et d’élaboration du réel.

Télécharger le programme (PDF-183Ko)

Prochaine séance :

Patricia Limido (Université de Paris)
Roman Ingarden, réalisme et esthétique

Résumé :

Je me propose de resituer le réalisme ou plutôt les réalismes qu’Ingarden revendique fortement à partir des analyses menées sur les œuvres d’art et les objets culturels. D’une part, parce que l’existence même des œuvres d’art est emblématique de la créativité de l’homme et de sa capacité à introduire du nouveau dans le monde réel naturel. D’autre part, parce que ces objets inédits impliquent de facto des valeurs qui orientent la vie humaine ; ce qui pose derechef la question du mode d’être des valeurs, de leur fondation et de l’objectivité de leur fondation, et qui engage à nouveau le parti-pris du réalisme.